S comme ...

Salpiglossis à fleurs changeantes ou salpiglossis sinuata

Originaire d’Amérique du sud, le salpiglossis est une plante annuelle qui possède des tiges souples qui retombent. Les fleurs en trompette du salpiglossis, sont magnifiques et ressemblent aux fleurs de pétunia. Les coloris veinés « plumes d’oiseaux » lui donnent toute son originalité.

salpiglossis-coeur-2011-06-16-aa.jpg

salpiglossis-2011-06-16-8-m.jpg salpiglossis-mini.jpg

 

salpiglossis-2011-08-24-1-m.jpg

Saponaire ou saponaria officinalis

Cette plante fait partie d’une famille qui tient son nom du fait que leur rhizome contient des saponines, qui ont la particularité de faire mousser l’eau. Ecrasées dans l’eau les feuilles et les racines produisent une mousse efficace sur les taches de gras,  et donc sont utilisées comme substitut de savon (d’où ses autres noms d’herbe à savon, savon du fossé, savonnière ou herbe à femme). La saponaire est utile pour les maladies de la peau (les romains en mettaient dans leur bain pour guérir les démangeaisons), les rhumatismes et les insuffisances hépatiques. Elle est utile également contre l’asthme et la goutte. Elle peut être utilisée en usage externe (en décoction)  pour traiter eczéma, urticaire, acné, psoriasis, herpès, dartres, et faire tous soins de la peau. Mélangée à une infusion de romarin, elle donne également un shampooing parfumé ne piquant pas les yeux.

2006-saponaire.jpg

Sarriette des jardins ou satureja

La sarriette, est un genre de plantes vivaces aromatiques originaire de l’Europe du Sud. Elle est aussi connue sous les noms de savourée, de sadrée et d’herbe de Saint Julien, pèbre d’ase ou pèbre d’ai, et poivre d’âne en Provence (on lui approprie des vertus aphrodisiaques) ou poivrette en Suisse... Nous avons la sarriette commune appelée sarriette des jardins, comestible. On utilise les feuilles de sarriette fraîches ou sèches hachées dans diverses salades, crudités, sauces, légumes, viandes ou même liqueurs ! La récolte se fait en été jusqu’en octobre. On les fait sécher à l’abri et à l’ombre. Les fleurs servent à la préparation des infusions car elles sont digestives, stimulantes, antiseptiques et antiputrides. Elles seraient aussi vermifuges.

sarriette.jpg

Sauge des marais ou salvia uliginosa

et 

sauge médicale ou salvia officinalis

Les sauges un genre qui comprend plus de 900 espèces annuelles ou bisannuelles ou vivaces ou arbustives. Une dizaine d’entre elles vivent naturellement dans nos contrées. On retiendra dans cet ensemble la salvia sclarea (sclarée), salvia officinalis (sauge médicinale) et la sauge des marais, ou salvia uliginosa, que nous avons dans notre jardin. La sauge sclarée, comestible, est surtout employée comme aromate. Son goût est puissant, légèrement amer et camphré. Elle se marie bien avec le porc et les volailles. De nombreuses recettes de légumes font appel à cette sauge pour aromatiser les plats. Puis il nous faut citer la sauge divinatoire ou herbe de Marie qui possède des effets hallucinogènes et qui est employée dans les rites des chamans des indiens d’Amérique ou comme psychotrope. Les propriétés médicinales de la salvia officinalis sont fort nombreuses : antiseptique, antispasmodique, antisudorale, apéritive, bactéricide, calmante, céphalique, coronarienne, digestive, énergétique, diurétique (léger), emménagogue, fébrifuge, laxative, tonique, elle enraye les monétes d elait, elle fluidifie le sang, elle stimule la mémoire et elle possède une action œstrogénique, qui en fait un régulateur hormonal qui agit sur la sphère urogénitale féminine. Ci-dessous les fleurs des sauges comestibles du jardin (vertes et mauves) puis la sauge des marais.

 sauge-mauve-2009-10-17-aa.jpg sauge-blanche-2009-10-17-aa.jpg

sauge-2011-07-01-1.jpg

 

Saule tortueux vert  ou salix erythroflexuosa

Le saule compte plus de 30 espèces d’arbres et d’arbrisseaux en France et plus de 350 dans le monde. Le tortueux vert est une plante à croissance rapide, aux pousses tordues de couleur caramel, aux feuilles étroites, tordues, de couleur verte, pouvant atteindre 5 mètres de hauteur et de largeur... 

saule-2011-09-20.jpg

Scille de Sibérie ou scilla sibirica

Les scilles sont de petites plantes vivaces bulbeuses à floraison printanière. Elles appartiennent à la même famille que les jacinthes. Celles que nous avons sont les scilles de Sibérie. Elles forment de charmantes fleurs bleues réunies par 1 à 5 sur des petites tiges. Très rustique, la scille de Sibérie se naturalise très bien.

2006-scille-2.jpg

Sédum étoile de mer ou saxifrage étoilé

et

sédum chocolat ou orpin chocolate

Le sedum appartient à la famille composé de plus de 400 espèces de plantes succulentes de l’hémisphère nord. Les sédums peuvent être des plantes de rocaille ou de petits arbustes (voir alors orpin). Ils stockent de l’eau dans leurs feuilles et donnent des fleurs en étoile. Nous avons un sédum étoile de mer, un sédum étoilé, un sédum multicolore, et d’autres sédums rampants. Nous avons aussi un sédum chocolat, du genre orpin, qui comporte des tiges et feuilles marron et des fleurs rose.

sedum-etoile-de-mer-2011-04-09.jpg sedum-etoile-2011-06-11-aa.jpg

sedum-chocolat-2011-09-22-3.jpg

Seringat ou philadelphus ou philadelphus coronaria

C’est un genre de plante de la famille des hydrangéas. C’est le genre des seringas ou seringats. Ce sont des arbustes à fleurs. Le nom « seringa(t) » vient d’une utilisation ancienne qui consistait à évider les tiges de leur moelle pour en faire des seringues. L’espèce la plus connue est sans doute le coronaria. Les fleurs sont blanches et répandent un parfum très marqué.

 

seringat-2011-05-20-1.jpg

 

Serpentaire ou dracunculus vulgaris ou arum dracunculus

La serpentaire commune est une plante très originale et finalement assez rare. Ce n’est pas l’odeur de viande en décomposition des épis qui apparaissent en mai-juin qui va contribuer à son succès mais plutôt les dimensions de l’inflorescence et sa couleur pourpre qui tranche avec le feuillage vert. L’épi se dresse au milieu de l’inflorescence jusqu’à la fin de la floraison, puis le feuillage disparaît aussi pour ne refaire son apparition au printemps suivant. La serpentaire commune est d’origine méditerranéenne et est en conséquence moyennement rustique.

 

serpentaire-2003.jpg

 

Skimmia ou skimmia japonica

Originaire de l’Asie (Japon et Himalaya), le skimmia fait partie d’une famille avec une quinzaine de variétés. C’est une plante de terre de bruyère. Les feuilles sont oblongues et d’un vert soutenu et brillant. La floraison du skimmia est spectaculaire au printemps et se prolonge par une explosion de fruits rouges qui colorera l’hiver jusqu’au printemps suivant.

skimmia-2011-02-05.jpg

 

Solanum ou morelle ou arbre à gentiane ou solanum rantonnetti

Il a donné son nom à la famille des solanacées qui comporte des plantes alimentaires comme la tomate, l’aubergine, la pomme de terre, et des plantes ornementales comme la morelle faux jasmin (couleur blanche) ou l’arbre à gentiane (seuls solanums que nous ayons toujours eus et de couleur bleue)… Ce dernier est une plante originaire d’Amérique du Sud. Certaines plantes de cette famille sont toxiques comme la morelle noire ou la douce-amère.

2006-solanum-1.jpg 

 

Spathyphillum ou faux arum

Le genre Spathiphyllum regroupe des plantes acaules renommées pour leurs feuilles vernissées et leurs inflorescences blanches semblables à celles des anthuriums. L’espèce est originaire de Colombie. Le genre Spathiphyllum comprend 36 espèces et variétés, mais on en cultive seulement quelques-unes en appartement. On lui attribue bien des noms selon les régions comme : voile blanche, fleur de lune, … Les feuilles et les tiges de cette plante sont toxiques. Attention aux jeunes enfants et aux animaux. Les tortues terrestres y sont particulièrement sensibles.

2006-spathiphyllum.jpg

 

Spirée ou spiraea japonica

Le genre comprend près d’une centaine d’espèces et de nombreuses variétés différentes dans la couleur des fleurs, dans le feuillage mais aussi par l’époque de floraison. Les spirées du printemps on une floraison blanche.  Les spirée d’été sont représentées par les variétés de spiraea japonica (que nous avons) aux fleurs blanches ou roses, et au feuillage souvent décoratif.

 

2006-spiree.jpg

 

Spirée bleue ou caryoptéris grand bleu ou barbe bleue

Avec ses petits bouquets bleus, son feuillage aromatique, facile à cultiver, résistant aussi bien au froid qu’à la sécheresse et aux maladies, le caryoptéris est un arbuste originaire d’Asie. Sa floraison dure de mi-août à octobre. D’un beau bleu, plus ou moins soutenu selon les variétés, sa fleur attire les abeilles, qui produisent un miel très doux, proche du miel de lavande. Sa jolie forme arrondie et ses fines branches lui donnent une allure décontractée tout à fait au goût du jour. Son feuillage froissé dégage une odeur balsamique caractéristique.

 

caryopteris-grand-bleu-2011-07-01-2-m.jpg caryopteris-2011-08-17-m.jpg

 

Surfinia ou petunia x

Ce sont des plantes herbacées vivaces ou annuelles de la famille des solanums originaires des régions tropicales d’Amérique du sud. Les pétunias de nos fleuristes dérivent d’un surfinia du Brésil. Il existe une plante vendue comme pétunia (le ruellia) qui en fait appartient à la famille des acanthes. Ce sont des plantes dont les tiges s’allongent à la floraison. Le feuillage est assez court, et duveteux, collant un peu les doigts. Les fleurs, de couleur variable, ont une forme de trompette. Leur parfum peut être désagréable.

surfinia-2005-b.jpg

 

Suzanne aux yeux noirs ou thunbergia alata

Plante originaire d’Afrique tropicale, c’est une vivace au sud, et elle est cultivée souvent comme annuelle dans les régions centre car elle est frileuse. C’est une grimpante, il faut donc la palisser. Elle se développe très rapidement, pourvu qu’on lui apporte de l’eau pendant les journées les plus chaudes de l’été. Ses fleurs au cœur noir soont soit jaunes soit oranges (nous avons toujours eu l’espèce jaune).

suzanne-aux-yeux-noirs-mini.jpg

 

Sweetie ou oroblanco ou citrus paradisi

L’oroblanco, commercialisé sous le nom de « sweetie », est le fruit d’un arbre issu d’un croisement entre le pamplemoussier et le pomelo. L’arbre est vigoureux et à croissance rapide. Le fruit est un peu plus petit qu’un pamplemousse moyen. Sa peau, plus épaisse que celle du pamplemousse ou du pomélo, est d’un vert éclatant et passe au jaune doré au fur et à mesure que progresse la saison. C’est un agrume comestible remarquablement sucré, avec une chair juteuse et peu amère, d’où le nom de sweetie, « douce », que lui ont donné les Japonais qui en raffolent. Nous n’avons jamais réussi à obtenir un fruit sur nos cultures…

2006-sweetie.jpg

 

Symphorine ou arbre à perles ou symphoricarpos ou symphoricarpus

Les symphorines sont des arbustes ornementaux que l’on cultive principalement pour leur production de baies toutes rondes ou légèrement ovoïdes. C’est en automne qu’apparaissent les fruits, qui selon les espèces pourront former des grappes ou des bouquets blancs, roses ou même translucides. Le genre comprend 17 espèces d’arbustes de petit développement à feuillage caducs. Ils sont originaires des prairies, taillis et sous bois de l’Ouest de la Chine et des États-Unis. Les symphorines sont très rustiques et supportent très bien les températures négatives (voir la symphorine sous la neige en 2011).

symphorine-sous-la-neige-2010.jpg

En été, de nombreuses petites fleurs de couleur blanche ou rose, très riche en nectar, attirent les abeilles. Elles seront ensuite remplacées par des groupes de baies ovoïdes qui donnent à l’arbuste tout son attrait. Les jeunes rameaux et la racine (réduits en poudre) ont été utilisés comme fébrifuge ou diurétique en Amérique du Nord.  Les baies blanches sont légèrement toxiques. Leur ingestion produit des vomissements précoces, des vertiges et une hypersédation surtout chez les enfants.

 

symphorine-2011-09-24-3.jpg

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 18/10/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site