V comme ...

Véronique ou veronica

C’est un genre de plantes annuelles, qui en fonction du climat peut éventuellement être cultivée en vivace. Elle existe en vivaces arbustives (hebe) ou en buissons (veronica, celle que nous avons eu) et compte plus de 200 espèces dans le monde. Originaire de l’hémisphère sud, principalement de Nouvelle Zélande, leurs fleurs sont généralement formées en épis, et leur feuillage est quelque fois panaché. C’est une plante particulièrement mellifère.

veronique-mini.jpg

Verveine ou verbena hybrida ou verbena hortensis

La vraie verveine est une mauvaise herbe ! Celle que nous connaissons dans nos jardins d’agrément est un hybride. Elle est originaire des régions tropicales. Ce sont des plantes aromatiques ou ornementales. Parmi les nombreuses espèces signalons la verveine officinale avec laquelle on fabrique des tisanes et infusions. On lui attribuait dans l'Antiquité des vertus miraculeuses. Toutes les plantes nommées « verveines » sont comestibles. Citons aussi la verveine aloysia ou verveine citronnelle dont l’odeur chasse les moustiques. Des verveines sont également utilisées en cosmétique.

 

verveine-2005.jpgViolette ou herbe de la Trinité ou viola odorata

De la famille des pensées, on ne peut oublier la violette. Nous avons eu chaque année dans notre pelouse de Meaux des violettes blanches et bleues qui poussaient au printemps… aussi agréable à regarder, à sentir, qu'à ... manger, la fleur de violette est comestible. On les utilise : en confiserie, pour les bonbons à la violette élaborés à partir de fleurs fraîches cristallisées dans le sucre. Ils sont une spécialité de Toulouse ; en cuisine, dans les salades de fruits, farces de volailles et pâtés de viandes ; en confiture avec poires, pommes, pamplemousses, oranges, sucre gélifiant et bien sûr violettes (sans les queues). Les violettes sont utiles en parfumerie : c'est une fleur au parfum envoûtant et suave auquel certains ont prêté un pouvoir aphrodisiaque. Elle était jadis utilisée en médecine pour soigner les maux de tête, la mélancolie et les insomnies. Aujourd’hui elle est utilisée en pharmacie pour traiter l'acné et infection de la peau. Ses graines ou fleurs entraient dans la composition de remèdes de la pharmacopée maritime au XVIIIème siècle. Elle est recommandée pour soigner la gorge et contre la toux (fleurs et infusion de feuilles). L'infusion de fleurs est sudorifique, la violine contenue dans la racine est vomitive, la ionine (émanation parfumée de la violette) a une action anesthésiante sur l'odorat. Dans les estives du Forez, on trouve de minuscules violettes sauvages quand la neige se retire.

 

violettes-2003.jpgViolette du Cap ou violette d’Usambara ou violette d’Afrique ou saintpaulia

C’est une plante vivace originaire d’Afrique du sud et d’Afrique centrale, qui ne fait pas partie de la famille des violettes : elle porte ce nom uniquement par ressemblance de la fleur. Si elle n’est pas comestible, elle n’est pas toxique. Elle possède des feuilles arrondies recouvertes de poils fins qui leur donnent ce toucher de velours si caractéristique. Elle produit des rosettes de fleurs aux couleurs et aux formes très variées. Il existe plusieurs milliers d’espèces cultivées. Cette plante peut vivre au moins 25 ans.

saint-paulia-2010-12-01.jpgViorne obier ou boule de neige ou viburnum opulus

C’est un arbuste à feuilles caduques et palmées originaire d’Asie et d’Europe. Les fleurs blanches forment en juin-juillet de larges ombelles avec des fleurs centrales petites et fertiles et de grandes fleurs extérieures stériles. Les fruits sont rouges un peu malodorants à maturité, considérés comme non comestibles, mais utilisés dans les médecines traditionnelles comme toni-cardiaques.

viorne-2011-04-25-m.jpg

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 23/10/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site